Un nouveau quota de 370.000 doses de vaccin antigrippal a été remis aux établissements de santé de proximité, en plus des doses distribuées avant le début de la campagne de vaccination en octobre dernier, indique mercredi un communiqué du ministère de la Santé,

de la Population et de la Réforme hospitalière. « En plus des doses distribuées avant le début de la campagne de vaccination le 14 octobre 2018, un nouveau quota de 370.000 doses est mis à la disposition des citoyens au niveau des établissements de santé de proximité », précise le ministère de la Santé. Rappelant que la période de vaccination est toujours en cours, le ministère a souligné que le vaccin est actuellement disponible dans les structures de santé et en officines. Le ministère a indiqué également qu’un total de 2,5 millions de doses de vaccin a été mobilisé pour la campagne de vaccination 2018-2019, au profit des établissements de santé publique, des officines et autres institutions, appelant les citoyens à « passer un hiver paisible grâce à la vaccination ». La grippe saisonnière qui est une infection respiratoire due au virus grippal ou virus influenza, est caractérisée par sa haute contagiosité et par sa gravité chez les personnes fragilisées par une maladie chronique ou par l’âge chez lesquelles elle provoque des complications sévères pouvant entrainer le décès. Selon le ministère de la santé, chaque hiver la grippe saisonnière affecte des milliers de personnes en Algérie, d’où la nécessité d’une meilleure protection individuelle et collective. En ce sens, la même source rappelle que la vaccination reste gratuite dans les structures sanitaires publiques et remboursable par la Sécurité sociale pour les malades chroniques et les personnes âgées lorsque le vaccin est acquis en officine pharmaceutique. Par ailleurs, le ministère précise qu’il est possible de réduire ou de freiner la propagation de la grippe en prenant certaines précautions, à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec une solution hydro alcoolique, utiliser un papier mouchoir ou encore tousser ou éternuer contre le creux du coude et non dans la main. Le ministère recommande aussi d’utiliser des papiers-mouchoirs jetables et les jeter dans une poubelle immédiatement après s’en être servi et se laver les mains après avoir toussé, éternué ou s’être mouché.