Les lauréats de la Première édition du Concours national du court-métrage «Golden Eye» (l’Œil d’or) organisée par l’Union nationale des arts culturels (Unac), dans le cadre de la Première édition des journées cinématographiques du court métrage, seront connus jeudi, lors d’une cérémonie officielle qui débutera à 16 heures, à la salle du cinéma El Khiam (ex-Debussy) d’Alger-centre.

Cette cérémonie sera notamment marquée par la projection d’un film palestinien, mis à l’honneur dans le cadre de cette première édition. Il est à noter que ces journées ont débuté, hier, avec la projection, en hors compétition, du film, également mis à l’honneur « AnotherWar» du réalisateur Irakien Ahmed Chawki.

A propos de ces journées, organisées avec le soutien du ministère de la Culture, la jeune et pétillante présidente de l’Unac, Amel Laroussi, déclare : «Avant, notre activité était restreinte aux arts plastiques à la galerie Racim. Aujourd’hui, nous avons opté pour élargir notre champs d’actions aux œuvres cinématographiques et, plus spécifiquement, au court métrage produit par des jeunes des différentes régions d’Algérie.» Elle explique que, lors de l’annonce de concours de courts métrages, l’Unac a reçu près d’une cinquantaine d’œuvres. Il y a eu ensuite une première sélection de douze métrages que le grand public a commencé à découvrir lors des après-midi du 25 et 26 décembre dernier. Ainsi le grand public a découvert les expériences de ces jeunes passionnés de cinéma, venus de Tindouf, Tébessa, Bouira, Setif, Boumerdès, Annaba, Khemis Miliana, Biskra, Sidi Bel Abbès, Batna, Ghardaïa et Alger. Les candidats seront départagés par un jury composé de professionnels du septième art, à l’instar des Algériens Wassila Kania, Mohamed Allal, Yahia Mouzahem, du Syrien Yaser El Kordi, et de l’Egyptien Saïd Nacer.

Cette première édition des Journées cinématographiques du court métrage a également été marquée par l’organisation des Masters Class au profit de jeunes stagiaires encadrés par des professionnels. Au programme de cette matinée des Masters Class, consacrés aux techniques de réalisation animés par Yahia Mezahem, un autre consacré à l’écriture du scénario animé par Bachir Bensalem, celui dédié aux techniques de lumière animé par Djaieb Kamel, et un autre Master Class consacré au montage, animé par Wassila Kanai. Ramrane Adel, réalisateur, producteur et distributeur cinéma, responsable de la communication de cet événement, souligne pour sa part que «cette édition est une première expérience pour l’Unac qui augure pleines de bonnes choses pour les jeunes des différentes régions d’Algérie et qui s’intéresse à la pratique du cinéma. Ce qui leur a permis de se rencontrer, d’échanger et de les motiver à plus de créativités ». Il ajoute que l’initiative de l’Unac d’organiser des Masters, encadrés par des spécialistes et professionnels du cinéma ainsi que des professeurs de l’Ismas, a pour objectif d’encourager l’émergence de nouveaux talents qui produiront un court métrage qui sera présenté lors de la prochaine édition des Journées nationales du court métrage. Au final, Amel Laroussi annonce un riche programme d’activités pour l’année 2019, avec notamment la relance des expositions et concours en arts plastiques et une plus grande ouverture vers d’autres aspects de la culture algérienne. Ceci afin de lancer une véritable dynamique de créativité auprès des adhérents de l’Unac, composés de plus en plus d’une jeunesse talentueuse qui ne demande qu’à s’exprimer.