Le public de Ghardaïa, du moins le peu qu’on a rencontré sur place, a montré un vif intérêt devant les produits de l’artisanat de Skikda exposés au centre d’information et d’animation de la jeunesse (CIAJ) (ex-auberge de jeunesse) Emir Abdelkader, situé en plein centre-ville de la capitale de la vallée du M’zab.

Cette manifestation économico-culturelle, initiée par la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de la wilaya de Ghardaïa, en coordination avec la CAM de Skikda, a été entamée le 23 décembre et se prolongera jusqu’au 27 du même mois. Avec une quinzaine d’exposants, dont 7 femmes, l’exposition présente aux visiteurs une riche gamme de produits artisanaux dont des chaises, tables et fauteuils en osier, des bibelots dont des bateaux à voile d’ornement, des ustensiles en cuivre et en bois, des poteries, des tenues traditionnelles, des tapis ainsi qu’une large variété de produits en cuir, de la broderie, de la bijouterie traditionnelle, de la tapisserie et d’autres créations. Selon l’un des responsables de la CAM de Skikda, cette manifestation « est organisée en fin d’année à l’occasion des vacances scolaires d’hiver pour renforcer l’attrait touristique de la belle région côtière de Skikda, valoriser le patrimoine traditionnel et favoriser les échanges entre artisans des diverses wilayas du pays. » Il a également estimé que la tenue de cette semaine, vouée aux échanges, permet de «favoriser le tourisme intérieur» et d’«encourager la consommation du produit algérien». Il reste cependant à inciter le public, lequel, le moins que l’on puisse dire, brille par son absence, en l’alléchant notamment par une publicité soutenue sur les ondes de la radio locale et un large affichage, à se rendre en masse à cette manifestation pour découvrir toutes les facettes de l’artisanat de l’antique Rusicada. n