Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a indiqué lundi à Tizi-Ouzou que «des états généraux d’évaluation» de toutes les disciplines sportives pratiquées dans le pays se tiendront à «court terme».

Ces assises qui seront ouvertes aux différents acteurs sportifs et tous ceux qui peuvent apporter un plus «serviront à évaluer la situation et l’état de toutes les disciplines sportives, collectives et individuelles, pratiquées dans notre pays et à travailler à créer un système de compétition professionnelle», a indiqué le ministre. Revenant, à l’occasion, sur les recommandations du document final du symposium sur le renouveau du football algérien qui lui a été remis la semaine écoulée, il a indiqué qu’elles «seront prises en charge» et que son département «est prêt à aborder les différents axes» qui peuvent contribuer à améliorer l’état du sport roi. Reconnaissant l’existence de «lacunes et d’insuffisances», le ministre a plaidé pour l’élaboration d’une «stratégie et une démarche qui vont avec l’aboutissement du processus du professionnalisme qui est irréversible». «Nous devons faire le constat, évaluer la situation, préserver ce qui a fonctionné et prendre en charge ce qui ne l’a pas été. Et si nous réalisons 10 ou 20 % des objectifs, ce sera toujours un acquis», a-t-il soutenu à ce propos. Estimant, par ailleurs, que «les agrégats sont là pour réaliser cette performance», l’Etat, a-t-il poursuivi, «ayant mis les moyens financiers ainsi que des assiettes de terrain pour la réalisation des infrastructures nécessaires», le ministre a également préconisé de «réfléchir à d’autres modèles de financement, notamment, à l’intégration du secteur privé».