En cette période hivernale, tous les moyens nécessaires ont été mis en place par les autorités locales de la wilaya de Tizi Ouzou afin d’éviter d’éventuelles catastrophes naturelles causées par les intempéries et éloigner le scénario des dégâts occasionnés lors des dernières intempéries qui se sont abattues le 3 novembre dernier sur plusieurs localités de la wilaya.

A cet effet, une enveloppe budgétaire de 89 milliards de centimes avait été allouée par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales pour les travaux de réparation, indemniser et venir en aide aux personnes sinistrées. Les membres de la cellule de suivi de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi Ouzou ont rendu un bilan accablant sur les dégâts matériels occasionnés par les intempéries du
3 novembre dernier et accusé l’Exécutif local de «laxisme» et de «laisser-aller» dans la prise en charge effective des conséquences des intempéries. Pire encore, et suite aux sorties effectuées au niveau des localités touchées, les membres de la cellule de suivi, installée par le P/APW, ont constaté, avec regret, que les décisions annoncées par les différentes directions locales ne sont, en réalité, que des «pratiques de bricolage». Ils ont révélé que le curage des fossés, l’aménagement des caniveaux et le drainage des eaux pluviales font défaut. «Au terme de nombreuses sorties au lendemain des intempéries, nous nous sommes rendus compte que les décisions prises en grande pompe par l’administration s’apparentent en vérité à du travail bâclé.» A cet effet, ils ont interpellé le premier magistrat de la wilaya, Abdelhakim Chater, nouvellement installé à la tête de la wilaya, afin d’instruire son exécutif afin d’effectuer des opérations de curage des avaloirs avant l’arrivée de la saison hivernale. Pour sa part, le directeur local des travaux publics (DTP), Smaïl Rabhi, a affirmé que ses services effectuent les travaux de curage des fossés, nettoyage des avaloirs et des ouvrages d’assainissement durant la saison estivale. D’autre part, et au lendemain des intempéries, la direction des ressources hydrauliques a effectué 17 interventions au cours desquelles ses services ont procédé à la réparation de 8 900 fuites d’eau et au nettoyage de 920 réservoirs gérés par l’ADE.
Programme de déneigement
Concernant les opérations de déneigement, prévues pour cette année au niveau des localités montagneuses de la région, le DTP a rassuré la population locale que toutes les mesures sont prises pour passer un hiver en toute tranquillité. «Nos subdivisions travaillent en collaboration avec les Assemblées populaires communales pour le bon déroulement de ces opérations de déneigement.
Une cellule de veille des intempéries a été installée au niveau du cabinet du wali pour intervenir en temps réel en cas d’éventuels dégâts occasionnés par les intempéries tout au long de cette saison hivernale». Rabhi a indiqué que l’organisation de ces opérations de déneigement se fait selon l’intensité des bulletins météorologiques spéciaux (BMS). Pour rappel, une enveloppe budgétaire de 20 milliards de centimes a été dégagée par les pouvoirs publics pour l’acquisition de tracteurs et de chasse-neige destinés aux localités reculées de la wilaya.
Une subvention qui a été accordée en un temps record, plus précisément au bout d’une semaine seulement, suite aux sollicitations des élus de l’APW de Tizi Ouzou qui ont insisté sur la nécessité d’allouer ce budget au profit de localités nichées au sommet du Djurdjura et qui culminent aux plus hautes altitudes, en l’occurrence Aït Ziki et Akerrou.