La direction des services agricoles de la wilaya d’Oum El Bouaghi a enregistré 58 cas de fièvre aphteuse, selon des sources concordantes. Cette pathologie a eu un impact négatif particulièrement sur les bêtes les plus fragiles puisqu’elle a causé la mort de 35 agneaux

dans les communes Ksar Sbahi (30 kilomètres au nord-est du chef-lieu de wilaya) avec 40 cas enregistrés parmi lesquels 28 bêtes mortes, Aïn Diss (40 kilomètres au nord-ouest d’Oum El Bouaghi) avec 12 cas parmi lesquels 4 morts, et Fkirina (40 kilomètres au sud-est du chef-lieu de wilaya) avec 6 cas dont 3 morts. Comme la région est à vocation agro-pastorale (céréaliculture, élevage), les services vétérinaires de la direction de l’agriculture ont entrepris une série de mesures afin d’atténuer l’impact et le risque d’une large propagation de cette pathologie virale grave et très contagieuse, pouvant engendrer des répercussions dramatiques sur les ressources des fellahs, voire sur l’économie de la région. Pour cela, les mêmes services ont mobilisé de nombreux vétérinaires sur le terrain pour entreprendre des actions de sensibilisation des fellahs sur les mesures nécessaires de prévention à prendre, notamment la mise en isolement des animaux contaminés (quarantaine), l’enterrement des bêtes décédées et le chaulage des bergeries et environnement immédiat. Parmi les mesures urgentes entreprises en cette circonstance pour prévenir toute contamination du cheptel, la commune de Fkirina a procédé à la fermeture du marché à bestiaux dans l’attente d’une meilleure évolution de la situation.