Plus de 1 600 familles résidant dans le site précaire de Sidi El Bachir, dans la commune de Bir El Djir (wilaya d’Oran), ont été relogées dimanche dans de nouvelles habitations. Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi

, a présidé l’opération de relogement de ces familles occupant des espaces précaires enlaidissant la capitale de l’ouest du pays. « L’opération s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du programme du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, visant la résorption des points noirs des différentes wilayas du pays », a souligné le wali. 2 000 agents de différentes communes de la wilaya, plus de 600 camions et 40 engins de démolition des habitations précaires, ont été mobilisés pour assurer toutes les conditions nécessaires au bon déroulement de l’opération. Cette dernière a permis la récupération d’une assiette foncière de 22 ha , qui sera exploitée pour la réalisation de 2 000 logements publics locatifs, dont a bénéficié la wilaya cette année, a indiqué Mouloud Chérifi, dans une déclaration à la presse. La wilaya a bénéficié depuis 1999 d’un programme d’habitat de plus de 172 000 logements tous programmes confondus dont
92 000 réalisés et le reste en cours de réalisation. Durant l’année 2018, il a été procédé à l’attribution de 16 000 logements de différents programmes. L’opération s’achèvera les prochains jours avec la distribution de
4 100 logements location/vente (AADL) pour atteindre un nombre global de 20 000 logements distribués. Le responsable a ajouté que la wilaya d’Oran a bénéficié cette année de quotas supplémentaires de logements, dont
2 000 unités de type logements publics locatifs (LPL), 2 500 promotionnels aidés (LPA) et 3 000 de location/vente. S’agissant des recours, le wali a mis l’accent sur l’examen de tous les dossiers en toute transparence. « Tous ceux qui ont le droit de bénéficier d’un logement l’auront », a-t-il assuré. Pour le programme de l’année 2019, Mouloud Chérifi a fait état de la réception de
20 000 logements toutes formules confondues. La priorité sera donnée aux bénéficiaires de pré-affectations à l’instar des habitants de Hai Sanawber (ex-Planteurs), du site «Batima Taliane» dans la commune d’Oran, les cités Kimo et Kara, dans la commune d’Es-Sénia, Hai Sardina, à Mers Kébir et Sidi Chahmi. Avec ces futures opérations, il sera procédé progressivement à l’éradication de ces quartiers précaires et à la récupération d’importantes assiettes foncières devant servir à la réalisation de projets d’intérêt public.