Le procès pour détournement de 8 milliards de centimes dont a été victime Algérie Poste de Sidi Bel Abbès a été reporté au 10 janvier 2019 à la demande des avocats. Un procès qui devait se tenir le jeudi 20 décembre au tribunal de la ville de Télagh.

L’affaire remonte au mois de février de cette année, lors d’une vérification de routine au niveau du bureau de poste de Ras El Ma dans le sud de la wilaya de Sidi Bel Abbès, lorsque les enquêteurs d’Algérie Poste ont découvert un trou financier de plus de 4 milliards de centimes. Les premiers éléments de l’enquête administrative ont révélé que le receveur du bureau de poste subtilisait l’argent des comptes clients et versait la somme dans le compte de sa complice, l’inspectrice chargée de la vérification de son bureau et d’autres bureaux de sa circonscription. L’enquête approfondie menée par la commission diligentée par la direction régionale d’Algérie Poste a révélé que trois autres bureaux de poste des communes d’Oued Sebaâ et Tighalimet et celui de la gare routière Sogral, dans le chef-lieu de wilaya, ont fait également l’objet de détournements évalué à un montant global dans les 4 bureaux de poste à 7 milliards de centimes. Sur la base de l’enquête administrative, une plainte a été déposée par les responsables d’Algérie Poste auprès des services de la Gendarmerie nationale qui à leur tour ont mené leur enquête juillet dernier, qui a abouti à l’arrestation de la vérificatrice et des trois receveurs des bureaux de poste et les ont présentés devant le parquet de Télagh, qui les a écroués.
N. B.