Quelque 70 professionnels de la pêche de Tizi-Ouzou représentent l’échantillon de cette wilaya pour participer à l’enquête nationale sur la caractérisation socioéconomique de l’activité de pêche en Algérie,

notamment de la pêche artisanale, a indiqué dimanche le directeur local de la pêche et des ressources halieutiques, Belaïd Abdelhafidh. M. Belaïd, qui était au port de Tigzirt pour le lancement officiel au niveau local de cette enquête, a indiqué que celle-ci, lancée dans le cadre du programme de diversification de l’économie nationale (Diveco) en partenariat avec l’Union européenne (UE) touchera toutes les catégories du secteur, à savoir les patrons de pêche, les mécaniciens et les marins, soit 45 professionnels activant au port d’Azeffoun et 25 autres au niveau de celui de Tigzirt. Six cadres de l’administration ont été formés sur les modalités du questionnement et les techniques d’enquête pour mener à bien cette opération dont le but et de connaître les contraintes réelles auxquelle font face les pêcheurs. Un expert du programme Diveco se déplacera dans les prochains jours dans les deux villes côtières pour rencontrer les professionnels du secteur, dans le cadre de cette enquête, a ajouté M. Belaïd. Un questionnaire, contenant pas moins de 72 questions relatives à l’activité de pêche, a été élaboré à cet effet, a précisé le même responsable, avant de rappeler que l’objectif global de cette opération est « d’avoir une meilleure connaissance des aspects socio-économiques du secteur de la pêche en Algérie, afin de déterminer sa dimension réelle et son importance par rapport à l’ensemble de la société et à l’économie algérienne ». La collecte d’informations sur le pêcheur et son activité, permettra de comprendre les conditions sociales, culturelles et économiques auxquelles sont soumis les pêcheurs au niveau local et identifier leurs problèmes et leurs attentes en vue de contribuer à l’amélioration de leur situation socioéconomique et de proposer des actions en mesure de valoriser les ressources humaines et les ressources halieutiques pour un développement durable de la pêche, particulièrement la pêche artisanale, a précisé le directeur de la pêche aux pêcheurs présents et qui ont soulevé quelques-unes de leurs préoccupations. Cette enquête, a-t-il ajouté, « va permettre aux responsables du secteur de prendre en compte les préoccupations et les intérêts des pêcheurs au niveau local dans la prise de décisions, de manière à optimiser les retombées sur la communauté de pêcheurs et d’élaborer une stratégie basée sur des données et des informations vérifiées dans la réalité ». n