Plusieurs dizaines de souscripteurs du programme AADL 2 de la ville d’El-Eulma, ont observé, avant-hier, un sit-in devant le siège de la wilaya de Sétif pour réclamer à l’Agence nationale pour l’amélioration et le développement du logement AADL

de prendre en compte le lieu de résidence des souscripteurs dans l’attribution d’un logement de cette formule. En effet, cela fait plusieurs mois que les souscripteurs du programme 2013 à un logement dans le cadre de l’AADL organisent des actions de protestation pour dénoncer les sites proposés dans la wilaya de Sétif. Les protestataires ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Nous interpellons le ministre et le wali pour intervenir » et « nous refusons d’être relogés hors notre ville ». Il faut rappeler que l’agence a ouvert trois sites pour ces souscripteurs, à savoir Saleh-Bey, Tiner et Bir El-Arch. Des souscripteurs que nous avons rencontrés ont tenu à souligner que « La ville d’El-Eulma a bénéficié d’un deuxième quota de 1500 logements au lieudit Firmat Erriche. Ce projet a été lancé en parallèle avec les projets de Salah-Bey, Tiner et Bir El-Arch. Pourquoi ce site n’était pas parmi les sites proposés ». Un groupe de souscripteurs a été reçu par le wali de Sétif Naçer Maâskri. Selon un représentant des souscripteurs, le wali de Sétif a promis aux souscripteurs de trouver une solution à leur problème. Il est à rappeler que des représentants des souscripteurs se sont déplacés il y a de cela un mois à l’APN où ils ont transmis une pétition. Par ailleurs, le ministre l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a tenu à souligner sur sa page facebook que le lieu de résidence sera pris en considération en fonction de la capacité du site de la ville pour les souscripteurs d’El-Eulma. n