La FIFA envisagerait la création d’une Coupe du monde des clubs dont la première édition pourrait avoir lieu en 2021, à la place de la Coupe des confédérations. Mais les fonds saoudiens pour la créer suscitent la polémique. Selon The Times, la Fifa devrait relancer son plan très controversé de créer une Coupe du monde des clubs à 24 équipes, ainsi que l’idée d’une Ligue mondiale des nations, sur le même modèle que la Ligue des nations en Europe.

Le projet de la Coupe du monde des clubs était déjà bien avancé au point qu’un consortium dirigé par la société japonaise SoftBank et soutenu financièrement par le fonds souverain de l’Arabie saoudite (45 milliards de dollars investis dans SoftBank) et les Emirats arabes unis (25 milliards de dollars) avait fixé une date-limite pour un accord en juin dernier.

Une manœuvre politique ?
Les pourparlers avaient été suspendus mais pourraient donc être relancés. Le projet favori intégrerait 12 équipes pour sa première édition qui pourrait se tenir en 2021 et avoir lieu tous les quatre ans en remplacement de la Coupe des Confédérations et qui ferait disparaître le format actuel du Mondial des clubs qui se tient chaque année en décembre.
Mais le thème est sensible et Gianni Infantino, président de la Fifa, devrait être au cœur des questions notamment au sujet de sa très grande proximité avec le pouvoir politique saoudien, actuellement dans le viseur de la communauté internationale après le meurtre du journaliste, Jamal Khashoggi, au sein de l’ambassade saoudienne en Turquie. Selon The Times, Infantino anticipe sa réélection à la tête de la Fifa en s’assurant de soutiens précieux donc ceux de l’Arabie saoudite à l’instar de Turki al-Sheikh, ministre des Sports de l’Arabie saoudite et président de l’Union des associations du football arabe, qui lui a apporté son soutien pour la prochaine élection.

Un pactole qui fait réfléchir les clubs

Si l’UEFA a émis de sérieuses réserves sur cette compétition qui ferait de l’ombre à ses Coupes d’Europe, l’ébauche de la première édition est bien avancée.
Elle regrouperait 12 équipes ayant remporté au moins trois Ligues des champions ou coupes européennes. Le Real Madrid, Barcelone, le Bayern Munich, la Juventus, l’Ajax, Manchester-United, Liverpool et les deux clubs milanais seraient invités à participer à la première Coupe du Monde des Clubs, à l’instar de la Juventus, au titre de ses deux coupes européennes et deux coupes intercontinentales.
Le vainqueur toucherait 120 millions d’euros. Une enveloppe qui fait réfléchir les clubs.n