Le monoxyde de carbone est un gaz qui a des effets néfastes sur la santé et peut entraîner la mort. Ce tueur silencieux continue de faire, comme chaque année, des victimes à cause de la mauvaise utilisation des appareils de chauffage et l’absence totale d’aération à l’intérieur des logements.

En effet, dans leur dernier bilan, les services de la direction locale de la Protection civile ont fait savoir que huit personnes, six hommes et deux femmes, ont perdu la vie suite à l’inhalation de monoxyde de carbone depuis janvier 2018. Par ailleurs, pas moins de 126 victimes d’asphyxie ont été secourues et sauvées dans 43 interventions enregistrées dans les grandes villes de Sétif, El-Eulma, Aïn Azel, Bougaâ et Aïn Oualmène, ajoute un communiqué de presse émanant de la cellule de communication et des relations publiques de ladite direction.
Dans le souci de promouvoir la culture de prévention auprès des citoyens, les différentes unités de la direction de la Protection civile de Sétif ont lancé, depuis le début de l’année en cours, une vaste campagne de prévention contre les risques d’explosion et d’asphyxie au monoxyde au carbone. Dans ce cadre, les services de la Protection civile ont organisé, durant cette année, 260 activités de proximité au profit des différentes catégories de la société.
Les campagnes de sensibilisation sont programmées dans 226 établissements éducatifs, 8 établissements de jeunes, 8 centres et instituts de formation professionnelle, 4 résidences universitaires, 3 associations et 6 espaces publics. n