Destinée au marché noir au niveau des arcades de la ville de Sétif, près du théâtre municipal, une somme faramineuse de trois millions et dix mille euros a été saisie par les services de la sûreté de wilaya de Sétif.

« Reporters » a visité le marché parallèle de cette ville pour sonder les cambistes sur cette opération considérée comme « la plus importante ». Les cambistes que nous avons rencontrés, lors de notre virée, n’ont pas manqué de saluer les efforts consentis par les éléments de sécurité dans lutte contre l’écoulement de faux billets dans le marché parallèle. « On tient d’abord à remercier les services de sécurité qui ont pu mettre la main sur cette somme importante avant d’être écoulée dans le marché noir de la ville. Grace à cette opération, la catastrophe a été évitée de justesse », nous dira un cambiste. Et d’ajouter : « Beaucoup de cambistes travaillent aujourd’hui pour nourrir leurs familles. L’inondation du marché par de faux billets menacerait notre activité. Aussi, les services de sécurité vont multiplier le contrôle sur notre activité ».
Il est à noter que le marché noir de Sétif est l’un des plus importants marchés parallèles dans le pays. Il est à rappeler que les services de sécurité de Sétif ont pu mettre la main, avant-hier, sur la somme de trois millions et dix mille euros en faux billets et démanteler un réseau de faux monnayeurs dans la capitale des Hauts-Plateaux a-t-on appris du chargé de la communication et des relations publiques le lieutenant Abdelouahab Aissani.
En effet, ce réseau composé de six individus, âgés entre 23 et 42 ans, activait au cœur de la ville de Sétif ajoute le communiqué émanant de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Selon notre source, les services de la brigade économique et financière relevant de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sétif ont lancé une enquête à la suite d’informations faisant état de la circulation de faux billets en devises à bord d’un véhicule d’un suspect. L’enquête lancée a permis de localiser les cinq autres personnes qui ont aussitôt été arrêtées.
Après, le mandat de perquisition des domiciles des six mis en cause, a permis de saisir la somme en coupures de 500 euros et 200 euros ainsi qu’un matériel informatique très sophistiqué utilisé dans la confection des faux billets. Aussi, un deuxième véhicule a été saisi. Présentés devant le procureur près le tribunal de Sétif pour « falsification et écoulement de faux billets de banque en devises », les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt en attendant leur comparution devant la justice.<