Les gardes-côtes du groupement territorial de Béni Saf (Ain Témouchent) ont mis en échec deux tentatives de départ de harragas vers les côtes espagnoles et intercepté

19 personnes. La première opération, menée dans la nuit du vendredi à samedi, a permis aux éléments des gardes-côtes de Béni Saf d’intercepter une embarcation, à 20 miles marins au nord du port de Béni Saf. Sept personnes ont été arrêtés après avoir pris le départ à partir des plages de la commune de Honaine (Tlemcen), selon l’APS qui cite les gardes-côtes. Hier, samedi, une autre tentative a été déjouée par les éléments des gardes-côtes du port de Bouzedjar. Ils ont intercepté 12 personnes, dont deux mineurs, qui avaient embarqué de la côte de Cap Blanc, dans la wilaya d’Oran. Leur embarcation pneumatique a été interceptée à 10 miles marins au nord du port de Bouzedjar. Les 19 personnes ont été remises à la gendarmerie pour complément de procédures en vigueur. Ils seront présentés devant la justice, indique-t-on alors que le débat sur la « harga » refait surface à l’occasion de la montée en puissance du phénomène, notamment à l’ouest du pays, et son cortège de drames comme ceux qui ont frappé de plein fouet les familles des vingt migrants morts jeudi dernier au large des côtes oranaises après que leur embarcation ait pris feu.