Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi a assuré, samedi à Tipasa, que la production de bananes est possible en Algérie

, soulignant la disponibilité de ses services à accompagner les agriculteurs désireux d’investir dans ce domaine. Visitant une exploitation de production de bananes à Sidi Rached, considérée 2e du genre, après celle de Sidi Fredj (Alger), dans le cadre d’une visite de travail dans la wilaya, le ministre a soutenu l’importance de ce projet «digne d’intérêt», a-t-il dit, louant les effort consentis par cet opérateur, pour maîtriser les techniques de cette culture ( bananes), réalisée sous serres.
«Nos services sont prêts à accompagner et soutenir les agriculteurs, en vue de développer cette filière et atteindre un produit de qualité mondiale, et partant contribuer à stabiliser les cours de ce fruit sur le marché national, en offrant les facilitations susceptibles d’aplanir toutes les entraves rencontrées», a-t-il, encore, affirmé. Selon les explications fournies sur place au ministre, cette exploitation agricole entamera «en février prochain» la plantation de 20 ha de bananiers, avant d’atteindre les 100 ha à la fin 2019. L’exploitant de cette ferme agricole, un ancien émigré rentré pour investir au pays, compte porter cette surface à 500 ha durant les cinqprochaines années, est-il signalé, soit de quoi contribuer à «réguler le prix de la banane sur le marché algérien, de façon à l’adapter aux cours mondiaux (entre 70 et 80 da le kg)» , a informé le promoteur de cette ferme. n