Près de 130 partenaires, venus de toute l’Algérie, se sont réunis, jeudi dernier au CIC, pour débattre de la stratégie locale de développement de l’écosystème des TIC et partager leur expérience lors d’une conférence organisée par Huawei Algérie.

C’est une rencontre hautement technique qui a réuni, jeudi dernier au Centre international de conférences, plus d’une centaine d’acteurs dans le domaine des TIC à l’initiative de Huawei Algérie, dans le cadre du la 1re Conférence de Huawei partenaire et écosystème d’Algérie. L’occasion pour le fournisseur chinois, leader mondial des TIC, de présenter à ses partenaires les dernières évolutions technologiques des produits Huawei, en plus de la stratégie mise sur pied. Le thème de la rencontre a porté sur «Les nouvelles technologies… pour une Algérie mieux connectée», pour signifier que la tendance actuelle est celle d’«une transformation basée sur l’informatique en nuage (cloud) et les perspectives d’une prospérité dans l’ère numérique». Des qualités salutaires pour s’assurer des moyens adéquats à même de permettre l’émergence d’un monde mieux connecté, mais aussi et surtout permettre aux entreprises de fonctionner plus efficacement et éviter des coûts superflus. «En créant l’écosystème Open Cloud, Huawei concentrerases efforts sur l’infrastructure ICT, les plateformes, les logiciels et les services (entreprise cloud)», ont expliqué les intervenants de Huawei, démontrant que «cet écosystème permettra à nos partenaires d’élargir leurs industries dans cette nouvelle ère numérique ». Cette conférence est la première manifestation de partenariat entre Huawei et des partenaires locaux en Algérie, lors de laquelle les réalisations en matière de construction écologique en 2018 ont été annoncées, et une nouvelle stratégie pour les partenaires écologiques en 2019 a été publiée. C’est la première fois que le fournisseur de solutions «TIC TOP 1» de Huawei défi nit sa stratégie d’éco-environnement sur ce marché stratégique en Algérie. Lors de la conférence, Huawei a annoncé une série de nouveaux programmes conçus pour aider les chaînes locales à développer leurs activités et à renforcer leurs capacités afi n d’aider leurs partenaires à off rir davantage de produits et services à valeur ajoutée aux utilisateurs. L’événement a également permis d’apprendre que Huawei avait achevé avec succès la phase initiale de construction de l’écosystème en Algérie et était entré dans une période de croissance globale.

HUAWEI MAINTIENT LE RYTHME DE L’INNOVATION…
En 2017, le chiffre d’affaires de Huawei avait atteint 92 milliards de dollars américains, se classant ainsi au 72e rang des TOP 500 mondiaux. Le chiffre d’affaires de Huawei en 2018 dépassera les 100 milliards de dollars. Derrière cette forte croissance se cache la stratégie «plate-forme + écologique», sachant que «la recherche et le développement technologiques sont la garantie de la plate-forme et les partenaires sont la priorité numéro un». Les activités d’entreprise de Huawei ont augmenté de plus de 45% au cours des trois dernières années et la contribution de ses partenaires est de 76%. Huawei compte plus de 12 000 partenaires mondiaux et plus de 400 partenaires de solutions. A l’heure actuelle, Huawei se concentre sur cinq secteurs principaux : gouvernement, finance, pétrole et gaz, électricité et éducation. Les partenaires communs offrent des solutions complètes pour aider les clients à accélérer la transformation numérique et à générer des avantages économiques. Lors de la conférence, le directeur général de Huawei Algérie a déclaré qu’il continuerait à renforcer sa coopération avec ses partenaires écologiques locaux et ses partenaires locaux spécialisés dans les TIC, afin de créer un écosystème à long terme axé sur l’ouverture, la coopération et le gagnant gagnant.
A travers cette conférence, Huawei Algérie a exposé ses projets de développement à long terme, ses investissements actifs et sa coopération gagnant-gagnant en Algérie. Cela apportera des changements positifs à l’environnement écologique du secteur des TIC et favorisera efficacement le développement de l’industrie des TIC en Algérie. Par ailleurs, plusieurs cabinets d’analyse de marchés révèlent qu’Apple a cédé sa seconde place de constructeur de smartphones mondial au géant chinois. En effet, pour le second trimestre 2018, Samsung a vendu entre 71,5 et 73 millions d’unités, Huawei 54 millions et Apple «seulement» 41 millions.