La session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou (APW), qui a eu lieu mercredi et jeudi derniers, a été consacrée à l’évaluation des rentrées scolaire, universitaire et de la formation professionnelle. Mais aussi pour débattre les mesures préventives et curatives qui ont été mises en place pour la préparation de la saison hivernale 2018/2019.

 

L’ouverture des travaux de cette session a été marquée par la délibération de l’ouverture des crédits par autorisation spéciale à régulariser au compte administratif 2018. Pour cela, le P/APW, Youcef Aouchiche, a informé les élus de l’hémicycle Aïssat-Rabah que ces crédits sont attribués par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales à l’indicatif de la wilaya, et qui ont par la suite procédé à l’adoption de ces subventions. En termes de chiffres, il a affirmé qu’une enveloppe de 70 millions de dinars a été destinée pour la réalisation d’un centre de repos et de loisirs au personnel de l’administration des communes. Ainsi, 20 millions de dinars pour la mise en place d’un schéma directeur pour la vidéosurveillance du réseau routier de la wilaya dont l’objectif est d’assurer la sécurité du citoyen et de ses biens. Ajouter à cela, deux subventions d’une valeur de 18 millions de dinars destinées à l’aménagement des plages et leurs équipements en énergies renouvelables, mais aussi pour la mise en place de forêts créatives. Et un montant de 2 millions de dinars destiné pour les avenants des services de la biométrie des collectivités locales. Par la suite, et en prévision de la saison hivernale qui pointe le bout de son nez, les élus ont débattu les mesures préventives et curatives entreprises par les différentes directions concernées en l’occurrence celle des ressources hydrauliques, l’Algérienne des Eaux (ADE) et l’Office national d’assainissement (ONA) pour éviter toute catastrophe et inondation. De son côté, le P/APW a invité l’exécutif local à mettre le paquet afin d’éviter le scénario des sinistres engendrés par les pluies torrentielles qui se sont abattues dernièrement sur plusieurs régions du sud et de l’est du pays, notamment à Constantine, Tébessa, Tamanrasset et Adrar. A ce sujet, et lors de son allocution, le directeur de l’hydraulique, Rachid Hameg a annoncé l’installation d’une cellule de veille de wilaya de lutte contre les inondations. Il a tenu à rassurer les élus que dans le cadre de l’organisation des interventions et préventions, tous les moyens humains et matériels ont été mis en place pour permettre aux citoyens, notamment ceux issus des communes montagneuses, de passer un hiver en toute tranquillité. « Nous avons engagé une étude pour la protection des zones inondables qui nous a permis d’identifier les points noirs et leur éradication ». Pour les canalisations des eaux au milieu urbain, le même interlocuteur a rassuré que leurs services ont procédé au prolongement de l’ovoïde du lotissement Salhi et Hamoutène vers l’exutoire et qui a permis l’élimination totale des risques d’inondation de toute la zone y compris la RN12 qui constitue le principal axe routier du chef-lieu de la wilaya. Pour ce qui est des mesures curatives et d’entretien des cours d’eau, le directeur de l’hydraulique a indiqué que des opérations de nettoyage des oueds ont été entreprises, notamment au niveau de oued Ouaguenoune, et du canal Taâja dans la zone industrielle de Tizi-Rached. Ajouter à cela, la mise à jour des données du plan Orsec de la wilaya et qui a été transmise à la direction de la Protection civile. Il a cité le renforcement de la cadence de réalisation des projets hydrauliques qui concernent la lutte contre les inondations, notamment le canal d’Azeffoun et l’assainissement du pôle d’excellence de Oued Fali. « Nous avons désigné un représentant de notre direction dans la cellule de veille chargée du suivi des intempéries ».

Nettoyage de 3 537 avaloirs et 221 caniveaux par l’ADE
Le plan de prévention établi par l’ADE sur le réseau d’alimentation en eau potable et distribution, sur un linéaire de 6 976 km, a permis la réparation de 6 900 fuites, le nettoyage et la désinfection de 815 réservoirs sur les 1 116 gérés par l’ADE. Ce qui représente 73% de réservoirs nettoyés. Sur le plan interventionnel,
5 642 interventions ont été effectuées par les services de l’Office national d’assainissement depuis le début de l’année en cours jusqu’au 15 du mois en cours. Ces interventions, dira Hameg, ont permis le curage et le débouchage de 10 936 regards, 3 537 avaloirs, 221 caniveaux, 30 déversoirs d’orage, 44 fosses septiques et 1 ovoïde pour un linéaire du réseau d’assainissement curé de 294 km, soit un volume total curé de 992 m3 de détritus enlevés. « Je dirais que l’ONA a établi un programme préventif d’interventions sur les réseaux d’assainissement, durant la période allant du mois de mai jusqu’à décembre et qui consiste en curage et nettoyage des ouvrages hydrauliques dans les différentes localités de la wilaya », a rassuré le directeur des ressources hydraulique de la wilaya. n