La wilaya de Bouira abrite, depuis deux jours, un séminaire traitant des mécanismes et des modes de financement des projets, organisé par la direction de l’industrie et des mines. Cette rencontre louable vise surtout à expliquer aux investisseurs les modalités à suivre et aussi les facilités mises à leur disposition

par les pouvoirs publics pour pouvoir accompagner leurs projets. D’autant que la wilaya de Bouria, l’une des régions aux atouts indéniables de par sa place et son implantation à proximité d’Alger, ne cesse d’attirer des porteurs de projets. Une importante zone industrielle, située au niveau de la commune d’Oued El Berdi, englobe des dizaines de fabriques. Le retard mis dans la viabilisation de cette zone de 225 hectares, qui avait bénéficié d’une extension de 190 hectares atteignant une capacité globale de 420 hectares, a freiné le lancement de plusieurs projets notamment dans le domaine de l’industrie automobile et de l’agroalimentaire. Cette zone, traversée par une pénétrante autoroutière reliant Bouira à Sour El Ghozlane, est à quelques encablures de l’autoroute Est-Ouest. Néanmoins, plusieurs projets sont en souffrance, alors que les pouvoirs publics n’ont de cesse d’appeler à l’accompagnement des porteurs de projets. Parmi ces projets structurants, on cite celui de montage de véhicules utilitaires de la marque italienne Iveco. Annoncé en grande pompe, le projet n’a pas encore démarré pour cause d’absence de commodités et de viabilisation de la zone. Le groupe Ival a été obligé de délocaliser temporairement son usine à Ouled Haddadj, dans la wilaya de Boumerdès. Invités à ce séminaire, des représentants du ministère de l’Industrie et des experts financiers ont expliqué aux présents, dont de jeunes entrepreneurs, les mécanismes et modes de financement des projets d’investissement. Pour Zohir Lounès, représentant du Fonds de garantie des crédits aux PME, connu sous le nom de «Fghar», a longuement traité du rôle de la caisse de garantie dans le développement de la PME. D’autres intervenants, à l’image de Idir Akli Anis, représentant de la Caisse de garantie des crédits d’investissement (CGCI) a présenté le rôle de la caisse et les avantages qu’elle offre aux investisseurs.