La protection de la ville d’Annaba et de ses 12 communes contre les risques d’inondation a été une priorité pour les services de la wilaya qui se sont mobilisés pour concrétiser sur le terrain les mesures prises par les autorités.

Le spectre des inondations, avec tout ce que cela a eu pour conséquences sur la vie des citoyens est plus que jamais présent dans les esprits et chacun craint qu’Annaba ne subisse le même sort. Des équipes de nettoyage et de curage des avaloirs, regards et caniveaux sont à pied d’œuvre un peu partout, particulièrement dans les zones basses de la ville, cours de la Révolution, La Colonne, cité Auzas car situées en dessous du niveau de la mer. Le bassin de rétention, construit il y a quelques années à la cité Zaâfrania, a lui aussi été complètement nettoyé des alluvions et des boues qui s’y étaient déposées suite aux dernières précipitations atmosphériques. Ordre a été donné aux entreprises de construction de logements activant en amont de la ville de procéder à l’enlèvement des décombres et déchets des matériaux de construction pour éviter que ces derniers ne soient charriés par les eaux de ruissellement et ainsi boucher les regards et les avaloirs.

Le canal de ceinture a été l’un des centres de préoccupation des autorités, car étant le moyen le plus efficace d’évacuation des eaux pluviales ; les services de la commune, la direction des ressources en eau ainsi que la DTP ont mobilisé leurs moyens pour procéder au nettoyage de ce canal vital pour la ville. Ainsi et après nettoyage, les eaux s’écouleront normalement sans aucun obstacle solide pouvant les bloquer. Ces mesures de prévention ne sauraient être efficaces sans la participation des habitants, a affirmé, avant-hier, Nabil Bousbaâ, Directeur de l’Office national de l’assainissement (ONA). Il a appelé les citoyens à se mobiliser pour cette opération visant à protéger la ville contre les inondations. «Nous avons constaté dans les rues commerçantes, telles la rue Ibn Khaldoun, que l’on se débarrasse des emballages plastiques et autres cartons en les déposant sur les avaloirs. D’autres, particulièrement les restaurateurs, versent de la matière grasse dans lesdits avaloirs. En se solidifiant, cette matière forme un bouchon qui bloque l’écoulement des eaux et cela provoque une accumulation des eaux de pluie à l’origine des inondations», avait-il notamment souligné lors de son intervention sur les ondes de la radio locale. Une campagne de sensibilisation a été lancée, il y a près d’une semaine, par les autorités pour faire prendre conscience des risques d’inondation tout en responsabilisant chacun quant aux déchets domestiques qui doivent être déposés dans les bacs réservés à cet effet. Les précipitations à venir constitueront un test quant à l’efficacité de ces mesures et leur impact sur la ville et ses habitants.n