La ligne ferroviaire reliant Mécheria (wilaya de Naâma) et El Bayadh sur une distance de130 kilomètres sera réceptionnée en avril 2020, a-t-on appris samedi à Naâma, lors de la visite d’inspection du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane.

Les responsables de ce projet ont indiqué que le taux d’avancement de cette ligne a atteint 50 %, annonçant que les travaux de terrassement concrétisés à 95 % seront bientôt achevés. La réalisation de 17 ouvrages d’art le long de cette ligne est achevée, a-t-on fait savoir, ajoutant que les travaux de 5 ponts se poursuivent à un bon niveau de même que ceux de 200 points de drainage d’eau le long du tracé du projet qui traversera la wilaya de Naâma sur une distance de 35 km. La vitesse du train desservant cette ligne pris en charge par 7 sociétés nationales et qui assurera deux arrêts à El Bayadh et Tismouline est de 220 km/h. Il sera doté de moyens de liaison et d’un réseau de télécommunications avec la réalisation d’une ligne de fibres optiques, selon les explications fournies au ministre. Le ministre a instruit les responsables du projet et des bureaux d’études d’introduire la réalisation de ponts routes au-dessus de la ligne ferroviaire pour faciliter le passage des éleveurs et leur bétail et à prendre en considération les lits d’oueds afin d’éviter les risques de crues causant l’arrêt du mouvement des trains.
Par ailleurs, Abdelghani Zaâlane a annoncé une importante opération en cours d’évaluation des offres et de choix des entreprises pour le lancement des travaux de 12 ponts routes au-dessus de la ligne ferroviaire au niveau de cinq communes de la wilaya de Naâma traversées par le tracé de la ligne ferroviaire reliant Mécheria en direction vers la wilaya de Béchar. Ces passages visent à renforcer la sécurité des automobilistes et des piétons et à désenclaver les zones steppiques et les sites de nomades traversant cette ligne ferroviaire, a souligné Rabia Chafia, représentant, de l’Agence nationale des études et du suivi de la réalisation d’investissements ferroviaires (Anesrif) qui finance et suit cette opération.
Des éleveurs de la wilaya de Naâma ont soulevé cette préoccupation au ministre, qui les a rassurés que ces passages auxquels s’ajoutent deux ponts de cette ligne ferroviaire qui traverse l’entrée des villes de Naâma et de Mécheria devront réduire les longues distances traversées par les éleveurs jusqu’à atteindre la passerelle. Ces passages devront sécuriser le passage des trains surtout ceux roulant de nuit, notamment les wagons de transport du carburant et des céréales, selon les explications fournies. APS