Lors d’une patrouille effectuée le 26 août 2018 au quartier de Sidi Amar, des éléments de la Sûreté de daïra de Ghazaouet ont découvert une moto en flammes. Il s’avéra que son propriétaire a été agressé par trois individus, dont une femme, âgés de 28 à 45 ans, qui ont mis le feu à l’engin.

Lors de leur intervention pour éteindre le feu, les policiers ont été lapidés par les malfaiteurs depuis la terrasse de leurs maisons situées à proximité du lieu de l’incident. Ils reçurent une volée de projectiles sur la tête et le corps. Outre qu’ils étaient dans un état d’ébriété avancée, les trois malfrats portaient des armes blanches, notamment des coutelas de marque Knife. Devant cette situation dangereuse, les policiers ont investi les deux maisons ciblées où ils ont procédé à l’arrestation de la femme complètement ivre et ses deux acolytes qui tentaient de s’enfuir par la terrasse. Les agresseurs ont été transportés à l’hôpital pour recevoir des soins avant d’être placés dans une chambre de sécurité pour cuver leur vin.
Les trois mis en cause ont été déférés par devant le magistrat instructeur, via le procureur de la République, près le tribunal de Ghazaouet, qui a ordonné leur placement en détention. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, incendie volontaire de bien d’autrui, port d’armes blanches prohibées (sans motif légal), obstruction de la voie publique, outrage à corps constitué par lapidation et trouble à l’ordre public.E. H. T.