Suite à la polémique et aux rumeurs suscitées par l’apparition de l’épidémie de choléra à travers les différentes wilayas du pays et ce, depuis le début du mois en cours, un plan de prévention et de lutte a été mis en place par les autorités locales de la wilaya de Tizi Ouzou en vue d’éviter cette épidémie.

Selon les responsables de la Direction de la santé et de la population (DSP), aucun cas de choléra n’a été enregistré au niveau de l’ensemble des établissements de santé de la wilaya. D’ailleurs, une campagne de sensibilisation sera lancée par la DSP en concertation avec les services agricoles de la wilaya pour prévenir la population et les agriculteurs sur les risques de cette épidémie. De leur côté, les services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou ont lancé un appel en direction des agriculteurs leur demandant d’éviter l’usage des eaux usées pour l’irrigation qui est l’une des causes favorables à la prolifération du choléra. « Nous avons instruit l’ensemble des subdivisionnaires des 21 daïras de la wilaya de signaler toute anomalie relative à l’usage des eaux contaminées pour l’irrigation des surfaces agricoles. Ces anomalies doivent être signalées aux services de la DSA qui interviennent par des écrits auprès des services de l’hydraulique et de l’administration, en l’occurrence les daïras et les APC, pour remédier à ce fléau », a affirmé Karim Kouraba, cadre au niveau de la Direction des services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou.
Ainsi, il a assuré que la wilaya n’est pas concernée par cette épidémie. Pour en revenir à la DSP de Tizi Ouzou, le Pr Ziri Abbès, DSP de la wilaya, a opposé un démenti formel aux folles rumeurs qui n’arrêtent pas de se propager parmi les populations quant à des cas suspects d’infection par le germe responsable de diarrhées cholériques. Ces allégations, qui ont suscité une sorte de paranoïa parmi la population, ont obligé les autorités sanitaires de la wilaya à monter au créneau.
Il y a quarante heures, le Pr Ziri, directeur de la santé et de la population, s’est voulu rassurant dans une déclaration faite sur les ondes de Radio Tizi Ouzou. Selon lui, « aucun cas de choléra n’a été détecté au niveau de notre wilaya.
Les analyses effectuées sur les trois patients qui ont été admis dernièrement au CHU de Tizi Ouzou pour des diarrhées sont formelles quant à l’absence de germes responsables d’une infection cholérique ». Dans l’après-midi d’hier, une réunion d’urgence a été tenue au niveau du cabinet du wali, regroupant plusieurs intervenants institutionnels. Présidée par le secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou, en présence du Pr Ziri (DSP), cette réunion a regroupé les P/APC, les chefs de daïra, les chefs de service d’hygiène des APC, les responsables des établissements
hospitaliers et des directeurs de l’exécutif de wilaya, notamment ceux chargés du secteur de l’eau, de l’agriculture et du commerce. Suite à un point sur la situation sanitaire au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, des instructions ont été données pour prévenir tout risque decontamination par le germe responsable du choléra, dont des cas mortels ont été signalés au niveau de certaines wilayas du pays. Un dispositif de veille sanitaire a été mis en place, impliquant les différentes structures hospitalières. Tout cas de vomissements ou de diarrhées qui viendrait à être enregistré au niveau des urgences doit être soumis à des investigations scrupuleuses et nécessaires, afin d’identifier la nature du germe responsable, puis de préconiser un traitement idoine. Les directeurs du commerce, de l’agriculture et de l’hydraulique ont été instruits pour prendre les mesures de contrôle et de prévention. Contrôle des points d’eau, de l’alimentation collective, des salles des fêtes, traitement à la chaux de zones polluées et destruction systématique de tout champ de pastèques suspecté d’être arrosé aux eaux usées, font partie des mesures préventives annoncées et qui doivent être scrupuleusement observées.