De nouveaux remplacements dans le Haut commandement de l’Armée nationale ont été opérés hier par le chef de l’Etat. Il s’agit, selon la chaîne de télévision Ennahar, qui cite la présidence de la République, du commandant de la quatrième Région militaire, le général-major Abderrazak Cherif, démis de ses fonctions

, remplacé par le général Hassan Alaïmia, qui était jusque-là adjoint du chef de la 4e Région. Le chef de la 3e Région militaire, le général-major Said Chengriha, est placé à la tête des Forces terrestres, en remplacement du général Ahcène Tafer. Des changements qui interviennent à la veille de l’installation, aujourd’hui, du nouveau chef de la sixième région militaire, le général-major Mohamed Adjroud, qui le sera par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, qui présidera la cérémonie d’installation au nom du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, ministre de la Défense nationale, chef suprême des forces armées. Dans un communiqué rendu public hier, Gaid Salah a souligné à Tamanrasset l’«importance hautement vitale et sensible» de la 6e Région militaire dans la sécurisation du pays. Lors du premier jour de sa visite à cette région militaire et après à la cérémonie d’accueil, le général de corps d’armée «a tenu une rencontre avec des cadres de la 6e Région militaire, à travers laquelle il a mis l’accent sur l’ampleur de cette Région militaire, qui revêt une importance hautement vitale et sensible et sur le rôle efficient de ses unités mobilisées le long de nos frontières dans la sécurisation de notre pays contre tous les fléaux et menaces, notamment le terrorisme, la criminalité organisée et la contrebande avec toutes ses ramifications», précise la même source. «Défendre l’Algérie exige de tous les cadres et personnels ainsi que de toutes les unités implantées dans cette région et dans les autres régions militaires, d’œuvrer sans cesse à réunir tous les facteurs et les impératifs de la force, et à les renforcer en permanence afin d’assurer le maintien de la disponibilité opérationnelle et de combat des personnels et des unités, pour assurer ainsi la sauvegarde de notre intégrité territoriale et la protection de notre pays contre tous les desseins et les fléaux maléfiques sur les plans sécuritaire, social et économique, et pour aussi défendre notre patrie et notre peuple contre toutes les menaces multiformes et multidimensionnelles quelles que soient leurs natures», a-t-il souligné. Gaïd Salah a tenu également à adresser ses «vifs remerciements imprégnés d’estime et de gratitude à ces hommes de l’ANP pour les efforts laborieux qu’ils fournissent sans répit et avec toute la vigilance requise, au service de l’Algérie et de la sauvegarde de sa souveraineté, son intégrité territoriale, sa sécurité et de la cohésion de son peuple». La nomination de général-major Mohamed Adjroud à tête de la sixième Région militaire s’inscrit dans le cadre d’un mouvement ordinaire opéré au sein de l’institution militaire, qui a touché plusieurs hauts responsables de l’ANP. n