On ne se presse nullement à la Fédération algérienne de football pour annoncer le nom du futur sélectionneur de l’Equipe nationale, à 48 jours de la prochaine sortie des Verts en déplacement face à la Gambie à Banjul, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019.

«Nous sommes en contact permanent avec le futur sélectionneur qui est très chaud à l’idée de travailler en Algérie. Je ne peux dévoiler son identité tant que les négociations sont toujours en cours. Il reste quelques détails financiers à régler avant l’annonce officielle», a déclaré le patron de la FAF à la presse à l’issue de la réunion du bureau fédéral, lundi dernier, au Centre technique national de Sidi Moussa.
Les fans des Verts sont donc sur le qui-vive, car estimant que les responsables de la FAF ont bien tardé pour conclure avec le successeur de Rabah Madjer, limogé le 24 juin dernier par les membres du bureau fédéral.

Même Hattab est impatient

D’ailleurs, c’est également l’avis du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab. Et pour cause, il est temps d’engager un nouveau coach pour qu’il puisse, au moins, récupérer le plus de détails sur les joueurs tout en visionnant les matchs des Verts ainsi que ceux de leurs prochains adversaires pour bien préparer ses plans de travail. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a en effet, estimé qu’«il est temps de donner le nom du nouveau sélectionneur national. Et Inch’Allah, ce sera un sélectionneur qui donnera de la joie au peuple algérien mais aussi qui servira au mieux la sélection nationale avec un projet bien défini». De plus, le ministre a même défini l’objectif principal du nouveau sélectionneur en indiquant que les objectifs sont clairs, à savoir se qualifier au prochain Mondial 2022 au Qatar. «Il est impératif que l’Algérie soit représentée lors de cette grande compétition», a encore indiqué M. Hattab.

Les explications de Zetchi

A tous ceux qui sont impatients pour connaître le nom du futur successeur de Madjer à la barre technique des Verts, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a indiqué, à la sortie du BF, lundi dernier, que «les négociations sont bien avancées avec un coach mondialiste et il ne reste plus que l’aspect financier à régler». «L’annonce du prochain sélectionneur devrait se faire dans les jours à venir», a-t-il indiqué. Par ailleurs, Zetchi a ajouté : «Nous sommes en contact permanent avec le futur sélectionneur national. Je peux vous assurer qu’il est très chaud à l’idée d’entraîner l’EN. Il sait bien qu’il y a de la qualité. Il ne reste que quelques détails financiers à régler avant l’annonce de son nom.» Quant aux objectifs à atteindre pour le futur sélectionneur des Verts, le président de la FAF, s’est contenté de dire que «le contrat du prochain sélectionneur national sera à moyen terme. Dans ce contrat, on prendra en considération la prochaine CAN ainsi que les éliminatoires de la prochaine Coupe du monde».

Les Gambiens en avance

La prochaine sortie officielle des Verts est prévue le week-end du 7 au 9 septembre à Banjul, en Gambie, dans le cadre de la 2e journée (Gr.D) des qualifications de la CAN-2019, dont la phase finale aura lieu au Cameroun.
D’ailleurs, il y a une semaine, on a appris que le nouveau sélectionneur de Gambie, le Belge Tom Saintfiet, va bientôt regrouper les joueurs en vue de la réception de l’Algérie. Tom Saintfiet a été nommé début juillet à la tête de la Gambie pour une période de 9 mois en remplacement de Sang Ndong, dont le contrat n’a pas été renouvelé.
Le technicien belge (45 ans) aura pour mission de qualifier la Gambie pour la phase finale de la CAN-2019. Sa première sortie officielle aura lieu donc face à l’Algérie. Lors de la première journée disputée en juin 2017, la Gambie avait été battue en déplacement par le Bénin (1-0). Ce qui veut dire que les Gambiens sont bien en avance par rapport à l’Algérie, eux, qui viennent justement d’engager un nouveau sélectionneur sans perdre de temps.n