Une société danoise spécialisée dans la production de semences de pomme de terre a organisé, mercredi dernier, une journée de démonstration au profit des producteurs du tubercule au niveau du plateau d’El Esnam, à l’est de Bouira.

Des experts dans le domaine ont pris part à cette rencontre visant le développement de nouvelles variétés de pomme de terre dans la région. Il faut noter que la société organisatrice est spécialisée et a fait ses preuves notamment dans le domaine de recherche variétale. Au cours de cette visite, qui a été marquée aussi par la présence de plusieurs agriculteurs de la région d’El-Asnam notamment, les experts danois se sont rendus dans plusieurs champs de pomme de terre pour expliquer aux producteurs locaux l’importance de choisir les variétés appropriées aux conditions climatiques et à la nature de la terre afin de développer davantage la production locale et nationale.

Pour l’expert Danois, Finn Myllerup, propriétaire de la société Myco Seed, spécialisée dans la production de la semence de pomme de terre, « l’Algérie avait développé plusieurs variétés de pomme de terre durant ces 15 dernières années, et a développé plusieurs variétés de pomme de terre comme la spunta, l’Argoss, El-Beida, la Timate ainsi que Mondeo, et bien d’autres. C’est très important, nous comptons toujours booster la coopération entre nos deux pays, l’Algérie et le Danemark, en matière de production et d’exportation », a-t-il expliqué. Et d’ajouter que le produit algérien est devenu très prisé sur le marché européen, à l’image de la variété Argos, très productive en Algérie et qui peut donner jusqu’à 65 tonnes à l’hectare. Il faut noter qu’au cours d’une conférence tenue au niveau de l’établissement privé Ait Said d’El-Asnam, l’expert Danois a présenté un rapport détaillé des différentes variétés de pomme de terre et les caractéristiques de chacune. En Algérie, la variété Argos a un grand pourcentage de réussite en matière de qualité et de production, vu que le pays jouit d’un climat très favorable pour ce genre de produits, a-t-on précisé. D’autres intervenants ont aussi rappelé que certaines nouvelles variétés produisent jusqu’à 600 quintaux par hectare. « Il y a une variété qui n’est pas encore homologuée en Algérie et qui peut produire jusqu’à 700 qtx/hectare. En Europe, nous avons constaté des pics de rendement jusqu’à 750 qtx/ hectare», a fait savoir un expert.