Parmi les 257 victimes du crash de l’avion militaire, hier à Boufarik, figurent 30 réfugiés sahraouis, a indiqué un communiqué rendu public par le Bureau du secrétariat national du Polisario.

Le Front a, à cet effet, décrété un «deuil national d’une semaine», à compter de mercredi 11 avril, date du crash de l’avion militaire. «Parmi les victimes de l’accident, figurent trente malades sahraouis et leurs accompagnateurs, dont des femmes et des enfants, qui s’étaient rendus à Alger pour être soignés dans les hôpitaux» de la capitale algérienne, peut-on lire dans le communiqué. C’est ainsi qu’un deuil de 7 jours a été décrété par le Président de la Rasd et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali. Le Secrétariat national du Front Polisario a également décidé de «créer une commission nationale, présidée par le ministre de l’Intérieur sahraoui, composée des ministères de la Santé, la Sûreté sahraouie, des Affaires religieuses et de la Justice et de l’ambassadeur de la Rasd à Alger, Abdelkader Taleb Omar, pour suivre les détails et données sur le crash et statuer sur l’état final des victimes sahraouis».