Le projet d’une usine de récupération et de recyclage de pneus usagés à Hassi Benokba, au sud de la ville d’Oran, sera présenté mercredi prochain à Oran, avant le lancement des travaux de réalisation prévu avant le mois de Ramadhan, a-t-on appris jeudi du directeur général de cette entreprise de valorisation des pneumatiques.

La future usine d’envergure nationale, dédiée à l’environnement mais aussi à l’innovation pour la recherche-développement, sera équipée d’un laboratoire de recherche, dirigé par Amar Tilmatine, membre fondateur de l’Académie algérienne des sciences et de la technologie et détenteur de plusieurs brevets d’invention dans la récupération du métal et du plastique, a indiqué, à l’APS, Noureddine Kada. Ce projet d’industrie de collecte et de valorisation des pneumatiques usagés prévoit, dans une première phase, la création de 44 emplois directs pour passer ensuite au double avec l’installation d’une deuxième équipe, a-t-il fait savoir. « Un projet, qui a eu l’aval du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, se distingue par la transformation des pneus usagés collectés en granulats, lesquels seront transformés en produits dérivés au profit de l’industrie automobile, dans le cadre de la sous-traitance pour la fabrication d’accessoires tels que les tapis en plastique, les rotules, les cache-moteurs et autres », a-t-il expliqué. Amar Tilmatine, partenaire de ce projet, devant assurer le pilotage de ce laboratoire de recherche, est présentement directeur du laboratoire de recherche des applications du plasma électrostatique et compatibilité électromagnétique de l’université de Sidi Bel-Abbès, a indiqué Noureddine Kada. Cet investissement est très porteur, avec un retour d’investissement garanti à court terme (moins de 3 ans), a affirmé Souhil Meddah, accompagnateur stratégique, estimant que « cette industrie de collecte et de valorisation des pneumatiques est génératrice de valeurs, mais aussi de revenus car la taxe supplémentaire sur les pneumatiques sera destinée aux collectivités locales et à l’Etat ». Le programme de la rencontre du 4 avril courant prévoit la présentation du projet, celle du futur laboratoire de recherche de l’usine par les partenaires scientifiques, selon les organisateurs.