Les membres de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) d’Alger ont appelé, jeudi, les directeurs exécutifs à accélérer le parachèvement des grands projets de développement avant début 2019, a indiqué le P/APW, Abdelkrim Bennour.

S’exprimant en marge d’une visite, qui a conduit les nouveaux élus de l’APW d’Alger sur plusieurs chantiers, M. Bennour a indiqué que « les directeurs exécutifs ont été appelés à accélérer le parachèvement des grands projets » et à « rattraper, avant début 2019, les retards accusés ces deux dernières années ». Qualifiant le taux d’avancement des travaux de nombreux projets de « positif », le P/APW d’Alger a précisé que les maîtres d’oeuvre en charge des projets accusant des retards, avaient fourni des « explications techniques convaincantes » aux membres de l’APW qui étaient accompagnés, lors de cette visite, par le secrétaire général de la wilaya, Ben Omar Mohamed, représentant du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.  Au niveau du pôle universitaire à la nouvelle ville Sidi Abdellah, les élus se sont enquis du projet de réalisation de 20 000 sièges pédagogiques, 11 000 lits, une bibliothèque centrale, un rectorat et un restaurant universitaire, dont les travaux enregistrent un taux d’avancement, selon les explications du directeur des équipements publics, Berkoune Mohamed, de 65% pour le génie civil alors que ceux de la résidence universitaire ne dépassent pas les 35% avec un retard conséquent dans la réalisation de la bibliothèque centrale, le rectorat et l’amphithéâtre.
M. Berkoune a imputé ce retard à des « problèmes techniques » survenus au niveau de la station de pompage qui ont induit des travaux supplémentaires, outre le « manque de financement lors des exercices 2015-2016 » et l’envergure du projet.
S’agissant de la date de livraison de ce projet, le Secrétaire général de la wilaya a indiqué qu’elle était tributaire de la « disponibilité des fonds », tandis que le responsable du bureau d’études en charge du projet, Bachir Mahli, l’a prévue pour février 2020, mettant l’accent, à ce propos, sur la nécessité d’engager de suite les procédures liées à l’ameublement du pôle pour éviter tout retard supplémentaire. Lancée en novembre 2014 avec une enveloppe de 22 milliards DA, la réception du projet du pôle universitaire de Sidi Abdallah, dont les délais de réalisation étaient initialement fixés à 36 mois, avait été reportée à 2018 mais les responsables en charge de sa réalisation la prévoient pour février 2020.
Au niveau de l’espace de loisirs « La Prise d’eau » (commune de Bourouba), réalisé dans le cadre du projet d’aménagement d’Oued El Harrach, le directeur des Ressources en eau de la wilaya d’Alger, Kamel Boukercha, a fait savoir que les travaux au centre-ville d’El-Harrach seront lancés durant l’été prochain pour parachever le tronçon restant (1 kilomètre seulement) devant être achevé en 2019. Quatre tronçons de ce projet ont déjà été réceptionnés au niveau de Ben Talha, Bourouba, Sablettes et la cité Sonipec.
Par ailleurs, la délégation de l’APW a inspecté le projet d’assainissement confié au Groupe Cosider pour la construction d’une canalisation de 205 mètres et la réalisation d’une station de dragage de sable, entre oued El Abki et Roumana, la sécurisation d’Hussein Dey et Bachdjarah contre les inondations à travers un collecteur.  Sur le chantier du stade de Baraki, de 40 000 places, le chef de projet du bureau d’études français a indiqué que les travaux de construction connaissent une avancée notable. Concernant le réseau routier, la wilaya d’Alger sera dotée d’une route wilayale reliant le sud-ouest (Blida, Boufarik, Les Eucalyptus et Meftah) et le nouvel aéroport international d’Alger sur 7 kilomètres, et dont les travaux de réalisation ont atteint 70%, a affirmé le directeur des travaux publics, Abderrahmane Rahmani.
« Les terres agricoles entourant le projet étaient le principal obstacle, qui a nécessité l’indemnisation des agriculteurs pour une enveloppe de 100 milliards de centimes », a-t-il ajouté, précisant que le coût de réalisation de ce projet se chiffre à 3 milliards de dinars. La wilaya d’Alger connaît, en outre, différents projets d’élargissement de routes notamment celle reliant Châteauneuf (El Biar Centre) et Chéraga (100% de taux de réalisation) et Sidi Fredj (à hauteur de 10%) ainsi que celle reliant El Mouradia à Ryad El Feth (99%) et la route reliant l’avenue Tripoli (Hussein Dey) et la Grande Mosquée d’El Mohamadia (50%).