À Leicester City, les deux internationaux algériens, Islam Slimani et Riyad Mahrez, ont l’envie de sortir, mais ils n’ont pas de bons de sortie. Plutôt, les exigences de leur direction sont très élevées pour les laisser filer. Si Riyad Mahrez semble parti pour rester, au moins jusqu’à la fin de la saison, le départ de Slimani est très possible dans ces dernières heures du meracto. Les pistes, il y en a. Reste à savoir si l’avant-centre en empruntera une avant la fermeture du marché prévue ce soir à minuit.

L’un (Mahrez) est une pièce maîtresse. L’autre (Slimani) est en détresse car il ne foule pas souvent les pelouses avec le vainqueur de la Premier League en 2016. Deux destins parallèles avec des trajectoires qui semblent désormais opposées. Même lors du match de Coupe d’Angleterre, joué le week-end passé face à Peterborough (victoire 5 buts à 1), « Superslim » n’a pas été retenu par son coach Claude Puel alors qu’il a l’habitude d’être dans le « starting XI » dans cette compétition.
Beaucoup de points de chute sont cités. De l’AS Monaco à Newcastle en passant par Chelsea ou encore Besiktas (Turquie), les éventualités sont là de voir le longiligne attaquant quitter les « Foxes ». La plus sérieuse des destinations serait celle qui mène à Istanbul où il est annoncé avec insistance alors que les Monégasques n’ont pas formulé d’offre concrète jusqu’ici.
Il faut aussi souligner que le team de la Principauté a aussi engagé un jeune attaquant, Pietro Pallegri en l’occurrence. Le jeune espoir de la Genoa a coûté la coquette somme de 25 millions d’euros. La direction du champion de France sortant ne pourrait certainement pas mettre le paquet sur le Fennec au moment où Leicester City souhaiterait le vendre et non pas le prêter. L’objectif pour le board de la « Bleu Army » reste de récupérer une partie des 30 millions d’euros qu’elle a déboursés pour faire signer le quatrième meilleur artificier de l’histoire de l’EN (26 buts en 57 apparitions) il y a 1 an et demi.
Une décision cruciale pour  la carrière
En outre, Claude Puel a donné le feu vert pour prêter Leonardo Ulloa. Cela veut, peut-être, dire que Slimani reste une des alternatives importantes pour son entraîneur. Surtout qu’il n’a pas signifié qu’il ne comptait pas sur le goleador de l’EN. Le successeur de Craig Shakespeare sur le banc n’a, toutefois, pas écarté l’idée de le laisser filer. «Je ne peux donner aucune information. J’ai lu beaucoup de choses à propos de Slimani», a déclaré le technicien françaisen ajoutant qu’«en ce moment, Slimani est un joueur de Leicester et nous sommes heureux avec lui. Après, il se pourrait que des joueurs qui ne jouent pas trop quittent cet hiver et Slimani fait partie de ces joueurs qui veulent bénéficier de plus de temps de jeu.» Désormais, reste à savoir si c’est Puel qui va le lui offrir. Une chose est sûre, l’ancien sociétaire du CR Belouizdad devra jouer plus souvent pour retrouver son flair de buteur. Depuis qu’il a rejoint l’Angleterre, il a disputé 45 matchs pour 13 réalisations. Il a aussi vu son statut de titulaire au sein des Verts devenir discutable. On est loin de ses standards avec le Sporting Lisbonne où il tournait à une moyenne d’un but tous les deux matchs (57 pions en 111 rencontres avec les Lisboètes). Va-t-il rester dans la Perfiode Albion ou aller voir ailleurs ? À bientôt 30 ans, le natif de Aïn Benian est à un tournant de sa carrière professionnelle. Il ne faudra pas se tromper de choix.