La Fédération nationale du secteur des communes (FNSC), affiliée au Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap), a appelé à une marche nationale le 17 janvier prochain dans la wilaya de Béjaïa.

Les communaux, qui se disent déterminés à aller jusqu’au bout de leurs revendications, protesteront contre la non-prise en charge de leurs revendications par le ministère de tutelle, celui de l’intérieur et des Collectivité locales.
Ainsi, la Fédération nationale du secteur des communes (FNSC), affiliée au Syndicat national autonome du personnel de l’administration publique (SNAPAP), a décidé d’investir la rue en organisant un mouvement de grève qui sera suivi d’une marche nationale à Béjaïa le 17 janvier prochain.
Le Syndicat ne cesse de dénoncer la fermeture des portes du dialogue par la tutelle, qui n’affiche, selon eux, aucune volonté de prendre en charge ses revendications liées à leur situation socioprofessionnelle qu’ils qualifient de lamentable.
Ce que veulent les communaux, c’est une refonte du statut général de la fonction publique et des statuts particuliers de tous les corps des communes, l’intégration des contractuels et l’élargissement de la prime de souveraineté au secteur des communes. Ils revendiquent également l’augmentation des allocations familiales et celle de l’indemnité de la femme au foyer à 8 000 DA, ainsi que l’octroi d’une prime aux agents de l’état civil à compter du 1er janvier 2018.