Les démarches relatives à l’établissement d’une «short-list» d’entreprises, de bureaux d’études et d’assistance à la maîtrise d’ouvrages pour l’aménagement des zones industrielles sont en cours à Constantine pour permettre son lancement dans les meilleurs délais, a-t-on appris samedi auprès des services de la wilaya.

Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a donné des instructions à l’effet d’établir une «short-list» d’entreprises pour l’aménagement des nouvelles zones industrielles de la wilaya, a fait savoir la même source, affirmant que toutes les dispositions administratives et techniques nécessaires ont été prévues pour permettre l’aboutissement de cette opération.
Cette mesure «d’urgence» s’inscrit dans le cadre des orientations du gouvernement visant la promotion de l’investissement à travers la mise en place du foncier industriel, a déclaré la même source, précisant que l’adoption de cette démarche a pour but principal «d’éviter les procédures administratives parfois trop lentes et d’accélérer les délais de réalisation».
La «short-list» devant être élaborée «incessamment», permettra de désigner les bureaux d’études ou groupements chargés de la réalisation d’études de maîtrise d’œuvre des zones industrielles s’étalant sur une superficie totale de près de un millier d’hectares dans la wilaya de Constantine, a-t-on précisé.
Il s’agit de la zone de Aïn Romane, située dans la commune de Aïn-Smara s’étalant sur 140 ha et divisée en 280 lots de terrains, celle de Aïn Abid d’une surface de 543 ha et 656 lots, et la troisième dans la région de Didouche Mourad s’étalant sur une superficie de 238 ha, a-t-on indiqué, faisant part de l’impact de ces lots dans la satisfaction des demandes exprimées en la matière.
Dans ce contexte, la même source qui fait état d’une augmentation ‘’constante’’ du nombre de potentiels investisseurs dépassant les 10.000 postulants à Constantine, a rappelé les instructions du gouvernement pour que les candidats à l’investissement dans les zones industrielles puissent accéder rapidement aux lots de terrain. Ces derniers seront octroyés sous forme de concession.
Le gouvernement avait engagé, à ce titre, un programme ambitieux d’aménagement de 49 nouveaux parcs industriels pour un montant dépassant les 300 milliards de DA, a encore rappelé la même source, soulignant que ces nouveaux parcs, qui seront réalisés selon les normes et les standards internationaux, offriront aux investisseurs «les meilleurs conditions» de concrétisation de leurs projets.
Constantine a bénéficié de trois zones industrielles sur les 49 créées par le gouvernement pour constituer des parcs fonciers destinés à l’investissement, a-t-on conclu.