Le directeur général de la compagnie Trust Assurances, Abdelhakim Hadjou, a souligné mercredi soir dans une conférence de presse qu’il a l’ambition de devenir le premier groupe financier en Algérie en intégrant les métiers de la banque.

M. Hadjou a expliqué, qu’outre le secteur financier, le groupe auquel la compagnie appartient a également un projet d’extension dans le tourisme, l’industrie et l’immobilier.
La société fait partie du groupe Nest Investments qui compte plusieurs entreprises dans différents domaines tels que la réassurance, l’assurance directe, le courtage, les services financiers, l’immobilier. Abdelhakim Hadjou a rappelé que Trust Algeria a été créée en 1997, 77,5% de son capital est détenu par Trust international et Qatar General Insurance en détient 22,5%. Le même capital a été porté à deux milliards de dinars depuis 2007 et le fait que la société soit adossée à un groupe lui permet de réaliser ses projets. Cela permet déjà, selon lui, de mettre en exergue le fait qu’«un espace client corporate (grands comptes) sera dédié sur un portail web » et ce dans le cadre du développement de la plateforme d’information.
La compagnie a clôturé l’exercice 2016 avec des résultats « très satisfaisants », a indiqué le Directeur général citant une progression du chiffre d’affaires de 13% par rapport à l’année précédente. M. Hadjou a indiqué que la compagnie, qui compte 114 points de vente répartis sur le territoire national, compte maintenir la même tendance lors des cinq prochaines années.
Pour parvenir à cet objectif, elle s’attend à arriver à 200 points de vente à la fin de 2017 sachant qu’elle couvre déjà 38 wilayas.
En plus de ce réseau de distribution, le directeur général, Abdelhakim Hadjou, a dévoilé les ambitions de la compagnie pour le renforcement de la collaboration avec les courtiers en assurances.
Avec 38 courtiers activant sur le marché algérien, leur apport représente un chiffre d’affaires de 9 milliards de dinars. La Trust est considéré comme l’un des partenaires les plus privilégiés des courtiers car les clients ont surtout besoin de conseils pour faire des économies d’investissement et des économies d’échelle, a indiqué le directeur général. Abdelhakim Hadjou a annoncé la création d’un pôle courtage avec une équipe d’experts dédiés aux courtiers « afin de leur faciliter la concrétisation de contrats dans des temps raisonnables et d’offrir à leurs clients mandataires un service de qualité basé sur les nouvelles technologies ».
S’exprimant devant les courtiers, Abdelhakim Hadjou a abordé la question de l’indemnisation des clients. « On n’a pas de problème de règlement des sinistres », a-t-il dit car « la compagnie a un groupe d’experts qui maîtrisent ce dossier ».
« Nous avons une capacité financière pour régler les sinistres et cela nécessite une prise en charge de façon fonctionnelle », a-t-il expliqué. Pour ce qui est du bilan et de la diversification, la structure automobile était de 38% l’année dernière, ce qui contribue à réorienter l’activité vers les risques de particuliers et les risques entreprises.