L’opérateur algérien et ses partenaires français ont signé hier pour la création prochaine d’une société mixte de production de complexes minéraux et vitaminés (CMV) destinés à l’alimentation animale. 

La joint-venture sera implantée à Oued Tlelat près d’Oran et a pour objectif de produire des complexes minéraux vitaminés pour la fabrication des aliments de bétail, nécessaires au développement de la nutrition animale en vue d’améliorer la productivité dans les filières viandes rouge et blanche. Il s’agit du premier partenariat algéro-étranger dans le domaine de l’alimentation du bétail en Algérie, selon le ministre de l’agriculture, M. Chelghoum, qui a souligné que le marché algérien, le plus important d’Afrique, devait répondre aux besoins des producteurs des viandes rouge et blanche.
L’Algérie, qui importe ce produit pour une valeur de 60 millions de dollars/an, mise sur ce projet pour produire les volumes dont elle a besoin, réduire ses importations et exporter. « Nos ambitions vont au-delà du marché national. Nous comptons sur nos partenaires (français) pour capter des marchés à l’extérieur », a indiqué Djahid Zefzaf, président du directoire du groupe algérien Agro logistique dont l’Onab est l’une de ses filiales. Avec 80 unités de production dans le monde
produisant environ deux millions de tonnes d’aliments finis, de prémixes et d’additifs de spécialité, le groupe français Neovia est présent en Afrique du Sud, en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Quant à Roullier, il est un partenaire historique de l’Algérie en tant que client qui achète du phosphate algérien pour approvisionner ses usines en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique.
Présent en Algérie depuis 2005 avec une filiale spécialisée dans les services en nutrition végétale, le groupe a conclu récemment un projet de partenariat avec le groupe algérien Asmidal et Manal pour produire du phosphate alimentaire destiné à l’aliment de bétail dont l’usine est implantée à Tébessa. n