Le professeur Flugencio Saura Calixto de l’Institut de science et technologie des aliments, en Espagne, a préconisé hier à Alger aux populations des pays du pourtour méditerranéen de revenir à leur diète ancestrale.

Le retour à la diète méditerranéenne pourrait contribuer à prévenir les maladies chroniques, selon les affirmations du professeur, qui a animé hier à l’institut Cervantès, une conférence sur « Les vertus de l’alimentation méditerranéenne ».
Cet enseignant a préconisé ainsi aux populations des pays du pourtour méditerranéen de revenir à leur diète, ne serait-ce que pour le rôle qu’elle joue dans la prévention des maladies chroniques, comme le diabète et l’hypertension artérielle.
Le professeur a non seulement appelé à revenir aux méthodes d’alimentation traditionnelles mais il a aussi incité à inclure cette matière dans le cursus de formation scolaire.
Des études effectuées aussi bien aux Etats-Unis que dans d’autres pays, comme la Grèce et l’Espagne, encouragent la consommation de l’huile d’olive, des fruits et des légumes en lieu et place des aliments contenant des produits chimiques ou des additifs alimentaires en raison de leur nocivité. Le professeur Flugencio Saura Calixto a aussi mis en garde contre l’usage abusif de pesticides et d’engrais dans l’agriculture intensive, tout en mettant l’accent sur la nécessité de conseils en matière de nutrition en tant que méthode de prévention au lieu de faire appel à des traitements médicaux. Le professeur n’est pas le seul à insister sur les vertus de cette diète car, déjà en janvier dernier, le président de la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoléculaire (SANMO), le Dr Ilyes Baghli, a appelé à revenir aux méthodes d’alimentation traditionnelles pour prévenir les maladies chroniques.
C’était lors des 28es Journées internationales de nutrition et de médecine orthomoléculaire qu’il a incité les nutritionnistes et les spécialistes en la matière à encourager la consommation de l’huile d’olive, la farine complète, le lait naturel et les jus de fruits naturels et à éviter tous les aliments contenant des produits chimiques ou des additifs alimentaires en raison de leur nocivité.
Même le Dr Christine Bouguet Joyeux (France) et le Dr Shereen Lotfy Nassef (Egypte) ont conseillé de consommer davantage de fruits et légumes antioxydants et d’encourager les générations futures à adopter ce type d’alimentation pour éviter certains problèmes de santé à l’avenir.
La cuisine méditerranéenne peut revenir à la mode car les études ont démontré qu’elle assurait le bon fonctionnement de notre organisme et une meilleure espérance de vie, précise le professeur Flugencio Saura Calixto.
Les bienfaits sur la santé de la cuisine méditerranéenne sont divers car elle est à base d’ingrédients naturels assurant un bon fonctionnement de l’organisme et garantissant une plus grande espérance de vie, assure-t-il. Il a ajouté que des études américaines, notamment, ayant porté sur l’alimentation dans des pays comme la Finlande, la Grèce et l’Espagne, ont démontré les bienfaits de l’alimentation méditerranéenne.
L’abandon de cette diète a remarqué le taux de cancers et de cholestérol et des maladies cardiovasculaires à des taux élevés dans les pays méditerranéens, conclut-il.