Sept personnes, dont cinq agents de sécurité de l’Ecole nationale supérieure de journalisme d’Alger, ont été présentées devant le juge près la Cour pénale d’Alger dans le cadre d’une affaire de vol de neuf ordinateurs et un projecteur datashow de l’établissement de formation des journalistes datant de mars 2012.

Les inculpés auraient profité de l’absence des étudiants et du personnel durant week-end afin de commettre leur méfait. Avec l’aide d’agents de sécurité, deux personnes externes à l’établissement, munies d’un véhicule, auraient pris possession du matériel de l’ENSJ. L’enquête a conduit à l’arrestation des cinq agents de sécurité de l’établissement ainsi que leurs deux complices. Au terme des investigations effectuées par les services de police, il a été établi que le vol a été effectué par infraction à travers «la destruction d’une porte en bois». La subtilisation du matériel, propriété de l’Ecole supérieure de journalisme, se serait déroulée un vendredi en début d’après-midi lorsque les deux accusés se sont rendus, explique-t-on, à l’établissement à bord d’un véhicule avec lequel ils ont transporté le matériel informatique avec la complicité des agents de sécurité. Les personnes inculpées sont poursuivies pour organisation de bande de malfaiteurs et vol en infraction en bande organisée.
Lors de leur audition, les accusés ont nié leur implication.