Les députés actuels du Rassemblement national (RND) pourront se représenter pour un autre mandat lors des prochaines élections législatives, y compris ceux qui ont fait deux législations ou plus.

Selon un député de cette formation, Ahmed Ouyahia, secrétaire général, avec l’appui de la direction, a insisté sur l’impératif de présenter des listes dans chaque wilaya. Ces listes, exige la direction du RND, « doivent répondre au critère de la représentativité ». Cette directive, appuie notre source, est venue en réponse « à une rumeur » selon laquelle les députés du RND seront exclus des prochaines listes pour les législatives. « La direction du parti n’a jamais relevé le fait d’exclure les actuels députés de la représentation », a affirmé notre source, soutenant que « les listes seront confectionnées par les bureaux des wilayas avant d’être validées par une commission nationale ». « Le secrétaire général est en tournée nationale pour rencontrer les militants et, de ce fait, notre parti ne compte aucunement exclure une partie de ses militants », a encore souligné notre source. Avant de préciser que s’agissant de la commission nationale, « la mission est de veiller à la représentativité de chaque liste proposée par les bureaux de wilaya ». Ceci dit, « il est impératif pour chaque responsable local de veiller à ce que sa liste réponde à cette exigence », à savoir « choisir les candidats les plus représentatifs de la population ». A souligner, néanmoins, que le RND se doit de jouer « les premiers rôles », comme le disait notre source, compte tenu de la position du FLN, avec qui « nous sommes en course » lors des prochaines législatives, surtout que la majorité parlementaire « imposera ou négociera » le poste de Premier ministre. Cela dit, avec notamment, la participation de la quasi-majorité des partis politiques, il est tout de même, difficile d’avancer des scores.