Des jeunes diplômés de l’université de Ouargla ont organisé, hier,  un rassemblement devant le siège de la wilaya de Ouargla. Cette manifestation qui s’est déroulée dans le calme a été organisée selon ses initiateurs  pour dénoncer le «chômage» et l’«injustice» et surtout pour attirer l’attention des autorités locales sur les conséquences des «pratiques des agences de l’emploi». Ces dernières sont accusées de mener la vie dure aux demandeurs d’emploi sortis de l’universitaire et de ne pas honorer le service public pour lequel elles ont été créées.

Les messages écrits sur les banderoles que les étudiants manifestants ont brandies hier  reflètent un pessimisme et un désespoir  face aux maigres chances de trouver du travail par l’intermédiaire du dispositif de recrutement qualifié de «défaillant». «Les cadres de Ouargla, sur les trottoirs», «des années d’études et  le recrutement  il est où ?!».   Selon les jeunes gens rencontrés lors du rassemblement, trouver du travail dans la wilaya et d’autres régions du Sud est devenu «chose impossible». «C’est devenu un rêve inaccessible», nous dira l’un d’eux qui a dénoncé le «piston»,  le «benamisme» et le favoritisme.  Le rassemblement s’est dispersé après l’intervention des agents de  police. Les jeunes manifestants ont promis de tenir un nouveau regroupement devant le bâtiment de la wilaya la semaine prochaine.