L’attentat contre une boîte de nuit stambouliote, la nuit du réveillon du Nouvel an, a fait des victimes maghrébines. Deux ressortissants tunisiens ont péri dans l’attaque de la discothèque « La Reina ».

Quatre ressortissants marocains figurent également dans la liste des personnes blessées après l’assaut terroriste. Tunis et Rabat ont chacun mis en place une cellule de coordination entre leurs services diplomatiques et consulaires et les autorités turques.
Pour l’instant, on ne recense aucun ressortissant algérien au moment de l’attentat, nombreux sont nos compatriotes qui se rendent régulièrement dans la mégapole turque. On déplore cependant des ressortissants de pays arabes dont trois Jordaniens. La ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, a affirmé que des ressortissants de Libye figuraient parmi les victimes, sans donner de précision sur leur nombre. Pour les nationalités non maghrébines, trois Jordaniens ont été tués et quatre blessés, selon le ministère des Affaires étrangères jordanien, cité par l’agence officielle Petra. Plusieurs Saoudiens sont également morts dans l’attaque, selon le consulat saoudien à Istanbul, qui n’en précise pas le nombre. Selon le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat, il y aurait cinq morts et 11 blessés parmi les ressortissants de ce pays. Le consul du Liban à Istanbul a, par ailleurs, indiqué qu’un Libanais est porté disparu et trois autres ont été blessés dans l’attaque.
Une Israélienne a été tuée et une autre blessée, selon le ministère israélien des Affaires étrangères. Deux Indiens ont aussi péri, selon un tweet du ministre des Affaires étrangères, Sushma Swaraj. Un homme ayant la double nationalité belge et turque a été tué, selon le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders. Trois Français ont été blessés, selon un bilan provisoire du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.